L’espace central concerne l’espace intersubjectif de l’analyste face au sujet observé. C’est le domaine du préverbal, le lieu de la perception et de l’empathie kinesthésique. C’est l’espace de transformation des perceptions.

Dans le cadre de l’OAM, nous comprenons la notion de perception en adoptant la dimension de ‘connaissance’ proposée par Merleau-Ponty[1], combinée à la dimension de ‘reconnaissance’ énoncée par James[2]. Cette activité de perception s’inscrit aussi, selon nous, dans une fonction plus large de connaissance par le corps, telle qu’identifiée par Gibson sous le vocable de « système haptique[3] » qu’il définit comme

The sensibility of the individual to the world adjacent to his body by the use of his body will here be called the haptic system. […] The haptic system, then, is an apparatus by which the individual gets information about both the environment and his body[4].

Dans cet espace central des perceptions, nous avons repéré quatre activités différentes : Se laisser attirer[5], prioriser[6], sentir[7] et « faire avec[8] ».


[1] « il y a bien un acte humain qui traverse tous les doutes possibles pour s’installer en pleine vérité : cet acte est la perception au sens large de connaissance des existences » MERLEAU-PONTY, Maurice, Phénoménologie de la perception, Paris : Gallimard, 1945.

[2] “I have just treated of type 1, the kind of knowledge called perception. This is the type of case in which the mind enjoys direct ‘acquaintance’ with a present object” JAMES, William, Essays in Radical Empiricism, coll., : Dover Publications 2003, 1912, p.53.

[3] La notion d’« haptique » sera reprise comme une des trois fonctions essentielles de notre proposition conceptuelle.

[4] GIBSON, James J., The senses considered as perceptual systems, coll., Boston : Houghton Mifflin, 1966, p.97.

[5] Laisser son regard être attiré sans préméditation vers un élément du mouvement.

[6] Anticiper délibérément l’orientation de son regard vers un élément précis du mouvement avant l’initiation du geste par l’interprète.

[7] Exprimer des sensations en relation avec les mouvements observés

[8] Exécuter des gestes en copiant ou esquissant ceux observés.