Fête familiale © Chris Perraudin

« Le danseur ne peut travailler qu’à partir d’un corps-vecteur qui ne se définit pas dans sa structure mais dans son organisation d’intensité et (…) d’intentionnalité. »[1]

– Godard et Louppe

La dynamique est par définition l’étude du mouvement « dans ses rapport avec les forces qui le produisent ».[2]

Selon la théorie des Efforts de Laban, les intentions et les transformations intérieures d’une personne se reflètent à travers les fluctuations dynamiques observables de son mouvement.[3] Dans son système, la dynamique s’exprime en termes d’écart de niveau entre extrêmes, du plus fort au plus faible. Quatre Efforts – le flux, le poids, l’espace et le temps – permettent de mettre en lumière la relation dynamique à son environnement.[4] L’OAM revisite et redéfinit ces quatre Efforts initiaux de Laban.

La  fonction dynamique contribue à l’équilibre et au développement harmonieux de l’individu.[5] Qu’elles soient exprimées à travers le quotidien ou une forme artistique, « l’étendue des variables dynamiques accessibles supporte donc tout autant l’équilibre  psychologique individuel que la capacité de communication non verbale au sein de la  collectivité (…).[6]

LES OBSERVABLES

Relation au temps

Relation au temps ralenti: Désir de « rallonger le temps, de jouir de sa progression ».[7]

Relation au temps accéléré: Empressement et rapidité à faire une action.

Relation aux forces externes

Relation sans entrave aux forces externes: Abandon à la gravité par un relâchement musculaire.

Relation contrôlée aux forces externes : résistance à la gravité par une augmentation ou un maintien de la tension musculaire (relation contrôlée aux forces externes).[8]

Mobilisation de la force interne

Quantité d’énergie ou de force mise dans son activité musculaire pour effectuer un mouvement, pouvant varier d’un extrême faible, avec peu d’énergie (mobilisation faible de la force interne), à un extrême intense, avec beaucoup d’énergie (mobilisation intense de la force interne).[9]

Relation à l’espace

Relation multidirectionnelle à l’espace: Attention ouverte à une multitude de possibilités de l’environnement.

Relation unidirectionnelle à l’espace: Attention ciblée vers un but précis, sans déviation en cours de route.[10] 

Graphique des Efforts du LMA revisité par l’OAM

États et Pulsions

Combinaison de deux ou trois facteurs de la dynamique.[11]

État rêvant : Mobilisation de la force interne et relation aux forces externes visible.

État éveillé : Relation au temps et à l’espace visibles.

État mobile : Relation aux forces externes et au temps visibles.

État stable : Mobilisation de la force interne et relation à l’espace visibles.

État proche : Relation aux forces externes et à l’espace visibles.

Pulsion d’action : Mobilisation de la force interne, relation au temps et à l’espace visibles. Relation aux forces externes peu ou pas visible.

Pulsion de vision : Relation aux forces externes, au temps et à l’espace visibles. Mobilisation de la force interne peu ou pas visible.

Pulsion d’envoûtement : Mobilisation de la force interne, relation aux forces externes et à l’espace visibles. Relation au temps peu ou pas visible.

Pulsion de passion : Mobilisation de la force interne, relation aux forces externes et au temps visibles. Relation à l’espace peu ou pas visible.

Phrasés dynamiques

Manière d’exécuter un ou une série de mouvements ou « rythme qualitatif du mouvement ».[12]

Accentué: Un accent soudain, faible ou intense, pouvant être répété ou suivi d’un bref silence.

Impulsif: La diminution de l’intensité fait suite à un accent au début du mouvement.

Impactif: L’augmentation de l’intensité d’une dynamique culmine avec un accent à la fin.

Balancé: Accentuation au milieu du mouvement par l’utilisation de la force gravitaire sur le segment mobilisé.

Continu: Mouvement qui se déroule de manière continue, sans accent.

Intensité croissante: Une dynamique dont l’intensité va en augmentant.

Intensité décroissante: Une dynamique dont l’intensité va en diminuant.

Ondulatoire: Une série ininterrompue et fluide d’accents.

Vibratoire: Une série ininterrompue et rapide d’accents.

Rebondi: Mouvement répétitif et rebondissant qui utilise la force gravitaire et mobilise en réaction la force interne pour alimenter l’élan.

 


[1] Godard, H. et Louppe, L. (1992). Le déséquilibre fondateur. Art Press hors-série, 13, p. 138-139

[2] Définition de la dynamique, selon Le Robert, dico en ligne : https://dictionnaire.lerobert.com/definition/dynamique

[3] Laban, R. (1994). La maîtrise du mouvement essai (J. Challet-Haas & M. Bastien, Trans.). Paris: Actes Sud.

[4] Laban, R. (1950). The Mastery of movement on the stage. London: MacDonald &  Evans. 

[5] Hodgson, John, and Valerie Preston-Dunlop. 1990. Rudolf Laban an introduction to his  work & influence. Plymouth, Angleterre: Northcote House. p.18 

[6] Harbonnier, N., Dussault, G. et Ferri, C. (accepté). Un nouveau regard sur le lien fonction/expression en analyse qualitative du mouvement : L’Observation-Analyse du Mouvement (OAM). Recherches en danse 10.

[7] Par rapport au vocabulaire labanien, l’OAM décrit la relation au temps en termes d’accélération et de ralentissement. Ce facteur demeure néanmois fidèle à sa description originale.

Loureiro, A. (2013). Effort : l’alternance dynamique dans le mouvement,  Villers-Cotterêts, Ressouvenances, p.39-40

[8] Le facteur flux de Laban a été renommé en OAM relation aux forces externes, en faisant référence à la gravité et à d’autres forces agissant sur le mouvement. Harbonnier, N., Dussault, G. et Ferri, C. (accepté). Un nouveau regard sur le lien fonction/expression en analyse qualitative du mouvement : L’Observation-Analyse du Mouvement (OAM). Recherches en danse 10.

[9] Le facteur poids de Laban est devenu en OAM la mobilisation de la force interne, qui correspond à la force musculaire mise en action. Ibid.

[10]  Le « rapport à l’espace » en OAM est décrit selon qu’il engage une « attention focalisée » ou une « attention multidirectionnelle ». Loureiro, A. (2013). Effort : l’alternance dynamique dans le mouvement,  Villers-Cotterêts, Ressouvenances, p.37

[11] Loureiro, A. (2013). Effort : l’alternance dynamique dans le mouvement,  Villers-Cotterêts, Ressouvenances, p.41 à 68

[12] Maletic, V. (2005). Dance Dynamics Effort and Phrasing, Workbook and DVD Companion, Grade a Notes, Colombus Ohio. (p.59)