La définition de la « Dynamique » fait référence, d’une manière générale, à l’écart de niveau entre extrêmes, du plus fort au plus faible.

Un des apports majeurs de Laban à l’analyse du mouvement a été de mettre en lumière l’imbrication étroite entre les fluctuations dynamiques du mouvement observable et l’intention du sujet, volet connu sous l’appellation de la théorie des Efforts ou Effort/Shape aux États-Unis. 

Mobilisation de la force interne
(faible / intense)
(Effort poids dans le LMA)

Quantité d’énergie (force) mise dans son activité musculaire pour effectuer un mouvement. Cet élément peut osciller d’un extrême faible (peu d’énergie) à un extrême intense (beaucoup d’énergie).

Relation à l’espace
(multidirectionnel / unidirectionnel)
(Effort espace dans le LMA)

Une relation multidirectionnelle à l’espace indique une attention ouverte à une multitude de possibilités de l’environnement.

Une relation unidirectionnelle à l’espace indique une attention ciblée vers un but (une direction ?) précis, sans déviation en cours de route.

Relation au temps
(ralenti / accéléré)
(Effort Temps dans le LMA)

La relation ralentie au temps indique un désir de « rallonger le temps et de jouir de sa progression »[1].

La relation accélérée au temps indique l’empressement, l’urgence à faire une action.


[1] LOUREIRO Angela, Effort : l’alternance dynamique dans le mouvement,  Villers-Cotterêts, Ressouvenances, 2013.

Relation aux forces externes
(sans entrave / contrôlé)
(Effort Flux dans le LMA)

La principale force externe étant la gravité : une relation de laisser-faire indique une attitude d’abandon à la gravité qui se manifeste par un relâchement musculaire ;

Une relation de contrôle indique une résistance à la gravité qui se manifeste par une augmentation ou un maintien de la tension musculaire.

Phrasés dynamiques

Identifient s’il y a ou non une accentuation (augmentation de la vitesse et/ou de la force) au cours du déroulement du mouvement ainsi que le moment (début, milieu, fin) et la nature (ondulante, vibratoire, saccadée,…) de cette accentuation.

États et pulsions
(States et drives dans LMA)

Font référence à la combinaison de deux ou trois facteurs de la sphère de la dynamique. Voir la description complète de chacun dans Loureiro[1]


[1] LOUREIRO Angela, ibid.

Rythme corporel

Résultat du croisement entre l’engagement gravitaire et l’énergie musculaire qui donne lieu à une scansion du mouvement qui peut être soit régulière (binaire ou ternaire) ou irrégulière.