L’espace de l’intention occupe l’intersection du Fond et de la Dynamique et concerne lui aussi la corporéité comme vecteur d’action (Godard, 2013).

L’intention provoque des changements d’état interne qui se manifestant par des modulations toniques.

Elle peut être définie comme la porte d’entrée vers les manifestations dynamiques de ce que Laban a aussi nommé « la cristallisation des Efforts » (Madden, 1990).

Modulation tonique

Répartition de la tension  entre la musculature profonde (tonus de posture) et la musculature superficielle (tonus d’action), trace observable de la fonction tonique qui intègre les dimensions motrice, relationnelle et émotionnelle de l’individu.

Posture/Geste

Il y a fusion geste-posture quand le geste est coordonné à l’ajustement postural.

Il y a dissociation geste-posture quand le geste n’est pas coordonné avec l’ajustement postural

Spatialité du flux postural

Nommée « qualité de la forme » dans la théorie de la « Forme » du système LMA, permet de préciser dans quelles directions de l’espace du corps se développe la respiration (frontal, vertical, sagittal, tridimensionnel).

Regard

Quand le regard s’adresse à quelqu’un en particulier, nous parlons d’un regard relationnel.

Quand le regard n’est pas du tout engagé dans l’environnement ou les yeux sont dirigés vers le sol ou fermés, nous parlons d’un regard intérieur.